Ateliers Montessori 2-3 ans

Les ateliers Montessori destinés aux enfants de 2 à 3 ans se concentrent principalement sur le matériel de vie pratique et sensorielle. Pendant 45min, Fanny guidera les tout-petits dans leurs explorations en leur proposant des ateliers adaptés au rythme et aux compétences de chacun.

Quelques exemples d’ateliers proposés :

  • Transvaser différentes graines, avec différentes pinces
  • Transvaser de l’eau : utiliser une carafe, une pipette, une seringue, un compte-gouttes…
  • Trier des graines
  • Trier par taille, par couleur, par forme
  • Ouvrir et fermer des boîtes, des flacons
  • Ouvrir et fermer des cadres d’habillage
  • Utiliser des pinces à linge, plier et étendre le linge
  • Découper, coller, poinçonner

Et bien d’autres...


Aucune session pour cet atelier pour le moment

Fanny Plisson
Fanny Plisson

Fanny travaille dans le domaine de la petite enfance depuis maintenant 5 ans, aussi bien en crèche, à domicile mais aussi dans des structures d’animation. Diplômée d’un DUT Carrières Sociales, d’une licence Sciences de l’Éducation et du DE d’Auxiliaire de puériculture, elle s’est formée à la pédagogie Montessori 0-3 ans et 3-6 ans au travers des formations de Sylvie d’Esclaibes (voir site https://www.apprendre-montessori.fr/)

Comprendre l’enfant, rendre son développement le plus harmonieux possible, créer un environnement stable et propice à ses apprentissages et à son épanouissement sont pour moi des objectifs prioritaires, nécessaires et enrichissants. Passionnée par les pédagogies alternatives, notamment la pédagogie Montessori, je suis persuadée que proposer des activités éducatives qui soient à la fois ludiques et qui passent également par la pratique et la manipulation est bénéfique aux enfants dès le plus jeune âge.

Une citation qui illustre la pensée éducative de Fanny :

Vous dites :

C’est épuisant de s’occuper des enfants.

Vous avez raison. Vous ajoutez :

Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser.

Vous vous trompez. Ce n’est pas cela qui nous fatigue, c’est le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments, de nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre, pour ne pas les blesser. »

-- Janusz KORCZAK